Communication : êtes-vous prêt pour l’Internet des Flux ?

Mais rembobinons d’abord la cassette… Sans retourner à l’ère des dinosaures et des labos de l’armée, le Net tel que nous le connaissons…

Source: www.lesechos.fr

Un excellent article de mon ami @fhouste, qui mérite vraiment de s’y pencher.

L’internet des flux et des services, c’est certainement aussi l’occasion pour chacun, chaque poste, chaque communicant, de revoir ses méthodes de penser comme de faire…

En tourisme, les amis, il y a du boulot ! 

 

See on Scoop.itMon CDT sur le Ouèbe

Publicités

Open data : La Poste libère son code (postal)

La base des codes postaux est désormais disponible sur Data.gouv.fr. Une nouvelle initiative de La Poste qui affiche sa volonté de soutenir l’open data.

Source: www.itespresso.fr

#hackathon en approche ? Mais que va-t-on pouvoir faire de ces fameux jeux de données ? C’est Gmap qui va être content…

See on Scoop.itMon CDT sur le Ouèbe

Inbox ou la mort annoncée de l’email-marketing…

« Vous avez reçu une invitation à essayer Google Inbox ».

Oh joie ! Après l’avoir vue nourrir un à un mes petits fils sociaux, susciter l’envie et attiser la curiosité de mes illustres coreligionnaires, voici enfin que la « nouvelle vision de l’email » façon Google s’intéresse à moi.

Flatté, je me lance immédiatement dans l’aventure, tête baissée, comme ça, poum. Et là, c’est le choc.

C’est tellement clair qu’on n’y comprend rien

Après des années de Gmail, on prend ses habitudes, forcément. C’est comme si, admettons, je troquais ma vieille Polo essence contre une hybride automatique… Où sont les boutons ? D’ailleurs, y a t-il des boutons ? Plusieurs fois, je cherche la fonction « tous les messages », elle est naturellement absente.

Je reviens donc à mon bon vieux Gmail, qui, tout raide et vieux qu’il est, me rend bien service il faut l’admettre. Et c’est là que je retrouve les mails de ce cher client, tous estampillés « important », évidemment, c’est plus simple, absents cependant de l’autre côté…

Tout de même, l’interface est bien fichue.

Et l’admettre, c’est déjà acheter le bouzin. Je me suis fait attraper. C’est beau, c’en est même consternant de beauté, c’est fluide, c’est simple, il y a même un petit soleil qui apparaît quand on n’a plus rien à trier… Et cela devient impénétrable.

La boîte de réception de Google Inbox : plus qu’un Graal, un labyrinthe

C’est évident. Le service est top. Le client est en béton. Tout dans l’utilisation de cette messagerie est lissé et agréable, c’est une vraie leçon d’ergonomie, même au stade Bêta. Mais c’est aussi bardé de ces menus détails qui me font me dire que, mazette, avec cette nouvelle saleté, je vais avoir encore plus de mal à jouer à fond la carte de l’email transactionnel.

Laissez Google ranger votre chambre à votre place

Car oui, c’est cela qui est amusant ! Avec Inbox, Google s’amuse à ranger vos messages à votre place. Tout est préconfiguré, c’est simple. Et diantrement plus efficace qu’avant. Les mails de ma banque vont dans « banque », les mails de Cdiscount et de Groupon dans « spam » (enfiiiiiin!) et les mails de ma femme dans…

Mais alors, docteur, comment faire de l’email marketing, avec Google Inbox ?

C’est bien la question que je me pose. Faire de l’email marketing, c’était déjà compliqué. Ça va le devenir encore plus. Il n’est pas impossible que, dans sa grande bonté, Google ait enfin accouché de la parfaite Némésis des marketeux de l’email… Nous avons encore de belles années de challenge devant nous, les amis !